Le Vertillais/Le Sarment Vertillais



L’HISTORIQUE
Le recette du Boudin noir est connue depuis l’antiquité. Son invention est attribuée à un cuisinier de la Grèce antique : APHTONITE.

Le terme "boudin" remonte du XIII ème siècle. Il est rattaché tantôt au radical BOD indiquant quelque chose d’enflé, tantôt à bedaine de l’ancien français Boudine signifiant "bouton" ou "gros ventre".

Au moyen-âge, le boudin noir était considéré comme un plat "canaille", consommé dans les tavernes.

La recette du boudin VERTILLAIS ® remonte au début du XXI ème siècle par le charcutier Vertavien Pierre COTARD.



INDICATIONS
La force du boudin noir :
Source extraordinaire de fer d’origine animale, donc très facilement assimilable par l’organisme, le boudin noir est un moyen de lutte contre la fatigue due à une carence en fer, contre l’anémie. En effet 100 g de boudin noir couvrent les besoins journaliers en fer d’un individu.

La vitalité du gingembre :
Rhizome tropical au goût poivré, cette épice stimule les papilles gustatives et le système digestif, excite le système nerveux, et livre ses secrets aphrodisiaques.
La douceur fleurie du miel d’acacia :
Sécrétion nourricière de l’abeille, le miel englobe ce met d’une touche méridionale qui lui confère l’acacia.


Posologie
A consommer à l’apéritif, au goûter ou en grillades, à tout moment de la journée au déjeuner, le midi avant la sieste coquine, le soir avant une nuit agitée.

Précaution à prendre
Nous mettons en garde les hommes sur les effets produits chez les femmes, à savoir vie amoureuse plus active et tendance à rester couché et surtout à abuser de la bonne chose.


A CONSOMMER AVEC HUMOUR ET SANS MODÉRATION A L'APÉRITIF OU EN GRILLADES A TOUT MOMENT DE LA JOURNÉE



LE VERTILLAIS ET LE SARMENT VERTILLAIS
Le boudin noir est apparu dans notre alimentation au cours de l’antiquité. Depuis, il accompagne régulièrement nos repas. De part sa formule, c’est un vecteur important d’apport en fer dans notre organisme.

Le Vertillais, émanation de la recette du boudin noir, mis au point par PIERRE COTARD, Maître Artisan Charcutier à Vertou (44), allie la force du boudin noir, la vitalité du gingembre et la douceur fleurie du miel d’acacia. Pour profiter à tout moment de la journée des bienfaits du vertillais (version frais) : à l’apéritif, au goûter ou en grillades.

Sous sa forme séchée, découvrez :

Le Sarment Vertillais : le premier boudin noir de longue conservation.
De son originalité, laissez courir votre imagination. Comme le frais, à l’apéritif ou au goûter, à tout moment de la journée, le midi avant la sieste coquine, le soir avant une nuit agitée !


Le Boudin noir : Votre source de fer au quotidien

Des soutiens scientifiques :

Le Docteur Jean Marie BOURRE, nutritionniste, spécialiste mondial de la biologie du cerveau et ardent défenseur du boudin noir, le martèle dès qu’il le peut :

"Réhabilitons donc la charcuterie sur tous les plans : historique, culturel, gastronomique et diététique. Tordons le cou à la fausse légende des épinards, mais privilégions le boudin noir."

Il rajoute même non sans humour : Le boudin noir, il mériterait d’être remboursé par la sécurité sociale !

Docteur Jean Marie BOURRE : nutritionniste et neurotoxicologue - Membre de l’Académie de Médecine et de l’Académie internationale de la gastronomie - Directeur de recherche à l’INSERM. Auteur notamment de "Les aliments de l’intelligence" et de "Le Vrai Savoir Fer".

Manque de fer : Une réalité française.

(Etude SUVIMAX 1994-2002)

Les carences en Fer expliquent de nombreuses fatigues et lassitudes.
En effet, 100g de boudin noir couvrent les besoins journaliers en fer d’un individu.

Les besoins en Fer des sportifs :

Par des contraintes soumises au corps : l’exercice d’une activité sportive peut provoquer des pertes en fer.
L’exercice musculaire entraîne des besoins particuliers en Fer , qui, s’ils ne sont pas satisfaits peuvent déboucher sur une anémie.
Quelle que soit l’activité sportive pratiquée, de la pratique intense au sport du dimanche, n’oubliez pas votre dose de Fer.

LES VERTUS DU GINGEMBRE
Le gingembre combat les nausées et le mal des transports, notamment celles des grossesses et du mal de mer.
Il réduit le risque de formation de caillots qui peuvent provoquer des infarctus et des attaques cérébrales.
Enfin, il est conseillé dans le cadre de troubles digestifs (coliques, ballonnements, perte d’appétit...).
Le Vertillais est une marque déposée à l’INPI Paris le 4 février 2002


Vous pouvez retrouver nos produits chez :